Très bonne année à tous chers faiseurs de films !
.
Ce qu’on peut espérer pour 2021 n’a rien de très alambiqué : le retour de toutes ces choses simples, autrefois si banales, mais devenues contre toute attente exceptionnelles aujourd’hui. Cet ensemble de moments parfaitement communs, qu’on n’a pas toujours jugés suffisants pour satisfaire nos existences affairées : sortir à l’improviste, sans bonne raison, partager un verre entre amis, rencontrer des inconnus, manger dehors entouré d’autres êtres humains, aller au cinéma avec d’autres, aller voir un concert, un match, faire la fête…
.
Bizarrement, et sauf peut-être après 4 ou 5 bières, tout cela nous semblait rarement constituer une réponse satisfaisante à la question « diable, mais quel est donc le sens de ma vie ? »  Et puis un jour vient où il nous reste plus que la fibre et la 5G, et on a soudainement l’air bien cons et désœuvrés !
.
Faire des films de manière simple, spontanée, passionnée, se les montrer, se rencontrer en en parlant et en créer d’autres ensemble, ça n’a rien d’un schéma particulièrement « disruptif ». Et pourtant, ou plutôt justement, n’est-ce pas de ce côté-là que se situe l’essentiel ? Au-delà de la performance technique et marchande, dans l’exercice collectif de nos facultés sensibles, dans la confrontation des points de vue qui en résulte, dans tout ce qui génère de l’échange, de la découverte et un peu de sens commun au bout du compte.
.
Alors à notre échelle chez LabFilms, avec nos petits outils et notre bonne volonté, on va continuer à essayer d’inventer des façons de faciliter l’échange,  la création collective et spontanée, un peu à l’écart de nos quotidiens programmés où le hasard de la rencontre, la vraie, celle qui transforme, nous semble de plus en plus dur à provoquer.
.
En 2021, bien qu’il soit difficile pour les petites associations comme la nôtre de continuer à mobiliser des bénévoles dans un contexte peu favorable à la convivialité, on fera tout pour mettre en lumière vos créations, vos ambitions divergentes et vos aventures collectives, pour faciliter les rencontres et la circulation de vos projets, pour favoriser plus globalement la pratique collective du cinéma et de la vidéo et le partage des œuvres de tous.
.
Nous compterons également sur vous pour nous aider en cette période particulière à faire durer – que dis-je, prospérer ! – l’initiative LabFilms.
(Spoiler : la campagne d’adhésions commence dans quelques semaines ! Elle fera suite à  l’assemblée générale du premier trimestre, dont nous vous tiendrons également informés dans la prochaine newsletter.)
.
Toute l’équipe vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année !